Growing Up GREAT! Implementation Guide

Growing Up Great! is a scalable, multi-level intervention designed to improve sexual and reproductive health (SRH) and gender equity among very young adolescents (VYA) and the important adults in their lives. It supports VYAs and their communities to question and break down social barriers that prevent access to health information and services. It was piloted in the Democratic Republic of the Congo in 2017-2018 under the Passages Project, which aims to address a broad range of social norms, at scale, to achieve sustained improvements in family planning and reproductive health. Growing Up GREAT! was evaluated by the Global Early Adolescent Study and shown to be effective at shifting several key SRH attitudes and norms.

The Growing Up GREAT! Implementation Guide is a step-by-step resource for organizations who wish to adopt the intervention. It provides users with guidance, tested tools, and materials for planning, implementing, supervising, and monitoring this successful norms-shifting intervention.

Annex A provides detailed guidance on adapting the Growing Up GREAT! intervention and materials to different contexts: https://resourcecentre.savethechildren.net/document/growing-great-adaptation-guide/

Annex B includes resources in the VYA Toolkit, a package of interactive, age-appropriate materials used during activities with VYAs: https://resourcecentre.savethechildren.net/collection/annex-b-vya-toolkit/

Other supporting materials for parents, teachers, and health providers are included throughout the guide.

French Implementation Guide: https://www.irh.org/wp-content/uploads/2022/06/GREAT-ImplementationGuide-French_FINAL.pdf

Source: Save the Children

Date of Publication: January 24, 2023

Cours en ligne : Introduction au changement social et de comportement

Solutions to the world’s unprecedented and ever-changing challenges require creativity, technical expertise, and innovation to achieve significant and sustainable change. That’s why social and behavior change (SBC) has never been more relevant. SBC is a systematic and intentional process that seeks to understand and facilitate change in behaviors and the social norms, as well as the environmental determinants that shape these behaviors and norms. SBC activities and interventions are based on numerous different elements, including social and behavior change communication, multiple theories and modules, community mobilization, marketing, advocacy, behavioral economics, human-centered design (HCD), social psychology, and many others.

Targeting program managers and public health professionals, Breakthrough ACTION created this e-course to both provide an introduction to the field of SBC and serve as a useful refresher for those currently using SBC. Using self-guided instructional videos and knowledge-check quizzes, this e-course provides an overview of SBC including its primary components, methods, and tools. Participants will be guided through the evolution of SBC and how SBC activities can enhance program effectiveness, and then move to discussion of primary SBC methods and tools. In the proceeding section, participants will learn about the P-Process and SBC Flow Chart, as well as considerations for integrating gender in SBC programming.

Course content is currently only available in French, and takes about 1.5-2 hrs to complete.


Les solutions aux défis mondiaux sans précédent et en constante évolution nécessitent de la créativité, une expertise technique et de l’innovation pour parvenir à un changement significatif et durable. C’est pourquoi le changement social et de comportement (CSC) n’a jamais été aussi important. Le CSC est un processus systématique et intentionnel qui cherche à comprendre et à faciliter le changement des comportements et des normes sociales, ainsi que les déterminants environnementaux qui façonnent ces comportements et ces normes. Les activités et les interventions de CSC reposent sur de nombreux éléments différents, notamment la communication pour le changement social et de comportement, de multiples théories et modules, la mobilisation communautaire, le marketing, le plaidoyer, l’économie comportementale, la conception centrée sur l’humain, la psychologie sociale, et bien d’autres encore.

Destiné aux gestionnaires de programmes et aux professionnels de la santé publique, Breakthrough ACTION a créé ce cours en ligne afin de fournir une introduction au domaine du CSC et de servir de mise à jour utile pour ceux qui utilisent actuellement le CSC. À l’aide de vidéos d’instruction autoguidées et de quiz de vérification des connaissances, ce cours d’introduction offre une vue d’ensemble de CSC, y compris ses principales composantes, méthodes et outils. Les participants auront tout d’abord une vue d’ensemble de l’évolution du SBC et de la manière dont les activités de CSC peuvent améliorer l’efficacité des programmes, avant d’aborder les méthodes et outils principaux de CSC. Dans la section suivante, les participants découvriront le processus P et l’organigramme de CSC, ainsi que les considérations relatives à l’intégration du genre dans la programmation de CSC.

Le contenu du cours n’est actuellement disponible qu’en français et prend environ 1,5 à 2 heures à compléter.

Last modified: December 12, 2022

Language: French

Source: Johns Hopkins Center for Communication Programs

Year of Publication: 2022

Plan National de Promotion de la Santé

Rendre responsable et autonome les communautés dans la gestion de leur propre santé conformément aux priorités fixées par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique et celles du gouvernement est la vision que se fixe le nouveau Service National de Promotion de la Santé.

Source: Service National de Promotion de la Santé

Date of Publication: November 28, 2022

Politique Nationale de Promotion de la Santé

Le projet d’une Guinée Emergente portée par le gouvernement accorde un intérêt particulier à l’amélioration de cet état de bien-être des populations. Le pays s’est doté d’une Politique Nationale de Santé en 2014, instrument d’orientation des interventions sectorielles. Sa mise en œuvre se fait à travers un plan stratégique dédié et s’intègre dans la politique globale de développement définie par le gouvernement.

La politique de promotion de la santé s’appuie sur la politique nationale, notamment en son axe stratégique 2, pour impulser l’action de chaque citoyen à agir favorablement sur les déterminants de son bien-être. Cette action vise un changement des normes sociales et culturelles pour garantir la santé des populations. Elle est conditionnée par le renforcement des connaissances et attitudes appropriées au niveau des communautés, mais aussi celui de leurs capacités d’adaptation ou de modification de l’environnement physique, social et culturel qui les entoure.

Pour sa mise en œuvre, la politique nationale de promotion de la santé s’inspire des stratégies recommandées par les conférences internationales de l’OMS et les aligne sur les documents de politiques sanitaires existant dans le pays. Elle développe une approche qui intègre les acquis du système de santé et s’adapte au contexte spécifique de la Guinée. Elle adresse les principaux problèmes de santé en complétant les stratégies de prévention et de contrôle des maladies, et celles de réhabilitation des personnes affectées.

La présente politique se veut un cadre formel de référence pour des actions visant la santé et le bien-être de la population guinéenne, en réponse à la recommandation des chefs d’Etat et de Gouvernement de la région africaine de l’OMS pour que chaque pays mette en place les structures et mécanismes nécessaires à la reconnaissance et à la mise en pratique de la promotion de la santé.

Source: Ministère de la Santé - The Republic of Guinea

Date of Publication: October 31, 2022

Plan Stratégique de Communication de Risques pour la République de la Guinée

Ce plan de communication est fait pour guider les activités et actions de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) en matière de communication liée aux urgences mais il est partagé avec les partenaires de la santé, les ONG, les Ministères de l’Environnement, de l’Élevage, de la Sécurité et de la Défense afin de mieux canaliser les interventions dans le cadre de la communication de risque et servir de guide sur la méthode et les modalités de la mise en œuvre des campagnes de communication de risques.

Ce plan de communication décrit les points principaux de la communication sur les risques selon le règlement sanitaire international (RSI), les stratégies, les objectifs, et les méthodes pour appuyer les différents besoins de l’ANSS en communication. Ces besoins sont principalement centrés sur une communication efficace pendant les différentes étapes d’une crise avec le but de protéger la santé de la
population et de sauver des vies.

Le plan sera mis à jour une fois par an au mois d’avril par processus de réunion de concertation, consensus et validation.

Source: Breakthrough ACTION - Johns Hopkins Center for Communication Programs

Date of Publication: October 25, 2022

Rapport de la journée mondiale de lutte contre le sida

POURQUOI UNE ACTION AUDACIEUSE CONTRE LES INÉGALITÉS EST NÉCESSAIRE POUR METTRE FIN AU SIDA, ARRÊTER LE COVID-19 ET SE PRÉPARER AUX FUTURES PANDÉMIES?
L’humanité est menacée par un nombre croissant de pandémies. Le sida entre en collision avec la COVID-19 avec des effets mortels, car une grande partie du monde reste dangereusement sous-préparée et sous-financée pour faire face aux pandémies d’aujourd’hui et de demain.
Au cours des quatre dernières décennies, les progrès dans les investissements dans la science, les droits humains et la santé publique ont conduit à des succès remarquables dans la lutte contre le sida pour certaines régions et populations. Ces progrès ont montré ce qui est possible lorsque les pays et les communautés luttent ensemble contre une contagion mortelle.

Source: ONUSIDA

Date of Publication: October 25, 2022

Résumé De l’atelier Priorisation Des Maladies Zoonotiques Pour L’engagement Multisectoriel Au Mali

Ce rapport résume le processus Une Seule santé utilisé pour classer par ordre de priorité les principales zoonoses du Mali qui devraient être traitées conjointement à l’aide d’une approche multisectorielle Une Seule Santé incluant les secteurs de l’homme, de l’élevage, de l’agriculture et de l’environnement. Des rapports similaires pour la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Cameroun, la Sierra Leone, le Burkina Faso et la Guinée sont disponibles sur le site Web de CDC.

Last modified: September 28, 2022

Language: French

Outil opérationnel pour l’évaluation conjointe des risques (Outil opérationnel pour l’ECR)

La FAO, l’OIE et l’OMS ont développé l’outil opérationnel d’évaluation conjointe des risques (JRA OT), un outil de mise en œuvre associé au Guide tripartite sur les zoonoses pour aider les pays à appliquer une approche cohérente de l’évaluation des risques posés par les zoonoses.

L’OT JRA propose une approche en 10 étapes pour créer un système permettant de réaliser des évaluations qualitatives conjointes des risques. Les résultats de l’OT JRA sont utilisés pour soutenir la communication politique, l’atténuation des risques et l’amélioration de la planification et de la préparation aux zoonoses, contribuant ainsi à la sécurité sanitaire aux niveaux national, régional et mondial.

Last modified: September 28, 2022

Language: French

Source: Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, Organisation mondiale de la santé animale, Organisation mondiale de la Santé

Year of Publication: 2021

Un guide tripartite pour la gestion des zoonoses à travers l’approche multisectorielle Une seule santé

Le Guide tripartite sur les zoonoses (TZG) a été élaboré conjointement par la FAO, l’OIE et l’OMS pour aider les pays à adopter une approche multisectorielle “Une seule santé” pour lutter contre les zoonoses. Il expose les principes et les meilleures pratiques pour aider les pays à mettre en place une collaboration durable et fonctionnelle à l’interface homme-animal-environnement. La Tripartite préconise une collaboration multisectorielle, multidisciplinaire et transnationale efficace aux niveaux local, national, régional et mondial.

Last modified: September 28, 2022

Language: French

Source: FAO

Year of Publication: 2019

L’approche Une Seule Santé reconnaît que la santé des hommes sur la planète est liée à la santé des animaux et des plantes avec qui ils interagissent et à l’environnement commun dans lequel ils vivent tous. Les animaux jouent un rôle important dans la vie quotidienne de nombreuses personnes, en leur fournissant de la nourriture, des déplacements, de la compagnie, des moyens de subsistance, et plus. Cependant, les animaux peuvent parfois être porteurs de maladies qui peuvent se transmettre à l’homme et le rendre malade. Etant donné que la population humaine continue de croître et que les interactions au niveau de l’interface homme-animal-environnement augmentent, la propagation et l’expansion des zoonoses existantes et nouvelles se développent également.

Aujourd’hui, on estime que 60 % des maladies infectieuses connues peuvent être transmises par les animaux et que 75 % des maladies infectieuses nouvelles ou émergentes chez l’homme proviennent des animaux. Ces zoonoses peuvent avoir un impact différent sur les animaux et les humains. Parfois, les animaux ne présentent aucun symptôme mais sont porteurs d’une infection dangereuse pour l’homme. Certaines zoonoses se manifestent différemment chez les animaux et chez l’homme, et les conséquences de l’infection peuvent aller d’une maladie légère à une maladie grave et, dans certains cas, à la mort.

Les zoonoses ne concernent pas seulement la santé des personnes qui vivent à proximité des animaux potentiellement infectés. Les zoonoses peuvent avoir toute une série d’impacts, en affectant les populations animales dont les familles et les communautés qui dépendent d’eux, leur subsistance et leur alimentation. Elles peuvent même provoquer des perturbations au niveau sociétal en cas d’épidémie. Un exemple récent d’une telle perturbation sociétale s’est produit au Danemark en 2020, lorsqu’environ 17 millions de visons ont été abattus pour enrayer la propagation des nouveaux variants du coronavirus qui avaient infecté au moins 20 % des fermes à fourrure du pays et plus de 200 personnes. Cette mesure a non seulement eu un impact direct sur plus de 4 000 exploitations agricoles, mais elle a également eu des répercussions sur l’ensemble de l’économie danoise.

De même, plus de 40 millions de volailles ont été touchées par une épidémie de grippe aviaire aux États-Unis en 2022. La grippe aviaire est une zoonose présente dans le monde entier. En raison des effets dévastateurs qu’elle peut avoir sur l’industrie de la volaille, le commerce international et la santé des oiseaux sauvages, ainsi que de son potentiel de propagation à d’autres espèces animales, y compris l’homme ; les communautés abattent couramment tous les volailles, quel que soit leur état de santé, pour interrompre la transmission.

En plus de l’impact économique direct sur ceux qui dépendent des animaux pour leur subsistance, les conséquences des épidémies de zoonoses chez les animaux, telles que la grippe aviaire, la grippe porcine et l’anthrax, peuvent avoir d’énormes répercussions sur les voyages, le tourisme, la sécurité alimentaire et la capacité des personnes à accéder à des services essentiels tels que les soins de santé ou l’éducation.

Étant donné que la santé animale, la santé et le comportement de l’homme, ainsi que l’environnement partagé par les humains et les animaux peuvent influencer la propagation des zoonoses, et que les ramifications de ces épidémies peuvent être très étendues ; une approche “Une Seule Santé” peut permettre de mieux contrôler ces maladies.

La priorisation des maladies zoonotiques prioritaires

Pour de nombreuses pays qui s’engagent dans une approche ” Une Seule Santé “, une première étape utile consiste à classer par ordre de priorité les principales zoonoses les plus préoccupantes dans le pays. Le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des Etats Unis soutient un processus de priorisation qui rassemble des acteurs des secteurs de la santé humaine, animale et environnementale, ainsi que d’autres partenaires concernés de certains pays et régions. Ceux qui travaillent ensemble dans ce processus cherchent à obtenir un consensus sur les zoonoses prioritaires et établir une collaboration intersectorielle. En conséquence, les personnes travaillant dans le domaine de la prévention des zoonoses, quels que soient la discipline ou le secteur, peuvent mieux concentrer des ressources limitées sur la prévention, la détection et la réponse aux zoonoses les plus préoccupantes au niveau national. Parmi les exemples de zoonoses qui ont été jugées prioritaires dans la région Ouest Africaine, on peut citer : le charbon, la rage, le virus Ebola et d’autres fièvres hémorragiques virales (par exemple, la fièvre de Marbourg, la fièvre de Lassa, la fièvre de la vallée du Rift et la fièvre hémorragique de Crimée-Congo), les influenzas zoonotiques, la tuberculose zoonotique, la trypanosomiase et la fièvre jaune.

Communication des risques et engagement communautaire, les maladies zoonotiques prioritaires et l’approche “Une Seule Santé”.

La communication des risques est l’échange en temps réel d’informations, de conseils et d’opinions entre des experts ou des autorités et des personnes confrontées à une menace pour leur survie, leur santé ou leur bien-être économique ou social en raison d’un danger (tel qu’une épidémie de zoonose). L’engagement communautaire, une composante essentielle de la communication des risques, est un échange bidirectionnel qui vise à comprendre et à répondre aux besoins, aux préoccupations et aux réactions des personnes concernées en travaillant avec les communautés pour définir la question ou les problèmes qui les touchent, réfléchir à la façon dont leurs comportements peuvent avoir un impact sur les questions, identifier leurs capacités à améliorer la situation et prendre des mesures organisées pour le faire. La communication des risques et l’engagement communautaire (CREC) vise à fournir des informations opportunes, pertinentes et exploitables permettant de sauver des vies et d’améliorer la qualité de vie en engageant un échange dynamique avec les personnes concernées afin de leur permettre de prendre des décisions éclairées pour protéger leur santé et celle de leurs proches et interrompre la transmission des maladies.

La capacité à maîtriser une épidémie de zoonose ou une urgence de santé publique peut dépendre des changements de comportement et de normes sociales. L’intégration efficace d’approches de changement social et de comportement (CSC) fondées sur des données probantes de  la CREC peut contribuer à faciliter des changements comportementaux complexes au niveau des individus, des ménages, des communautés et de la société. Comprendre les moteurs des comportements et s’engager dans un échange cohérent et réactif avec les communautés peut permettre d’atteindre les objectifs suivants :

  • Renforcer la confiance mutuelle dans les boucles de rétroaction, les mécanismes de coordination et les soins entre les systèmes publics, les intervenants et les communautés.
  • Accroître la sensibilisation et la perception des risques liés aux menaces à haut risque.
  • Améliorer l’adoption de comportements de protection de la santé, notamment en signalant les cas de risque d’exposition élevé, ce qui contribue à la détection précoce des urgences potentielles.
  • Améliorer la coopération avec les équipes d’intervention.
  • Faciliter l’harmonisation des approches d’engagement et des informations dans toutes les zones d’intervention.
  • Réduire au minimum les rumeurs et les informations erronées qui nuisent à l’intervention et peuvent favoriser la propagation de la maladie.

Les programmes de CREC mettent en avant les GZP et l’approche une Seule Santé dans leurs activités, leur matériel et leurs actions de sensibilisation afin d’informer le public sur les mesures à prendre pour prévenir les infections. En outre, le programme CREC pour les maladies zoonotiques aide à se préparer à de futures épidémies, en créant des canaux et des liens avec les communautés pour diffuser et échanger des informations par le biais de sources fiables. La mise en évidence de GZP spécifiques par le biais de la CREC contribue à la défense des intérêts de la communauté Une Seule Santé. À l’heure où de nombreux pays s’efforcent de renforcer leurs infrastructures et d’augmenter le financement des vaccins pour les animaux, des tests de laboratoire, de la main-d’œuvre en santé animale et environnementale et de l’amélioration de l’accès aux services, les efforts de la CREC sensibilisent à la relation entre la santé animale et la santé humaine et au besoin continu d’investissements publics et privés dans ce domaine.

En outre, à mesure que les individus se familiarisent des liens entre la santé animale et la santé humaine, les bonnes pratiques de prévention adoptées pour les GZP peuvent contribuer à protéger les communautés contre les menaces de maladies émergentes qui peuvent survenir en raison de problèmes tels que la croissance démographique, les déplacements de personnes, le changement climatique et les pratiques agricoles.

Les ressources de ce thème d’actualité fournissent des exemples de la manière dont différents pays communiquent sur les risques liés aux maladies zoonotiques et sur les avantages des comportements de prévention pour protéger les individus, les familles et les communautés contre de multiples maladies.

Références

  1. Centre national des maladies infectieuses émergentes et zoonotiques (NCEZID) des Centres de contrôle et de prévention des États-Unis. (2021). (NCEZID). (2021). Maladies zoonotiques. CDC. https://www.cdc.gov/onehealth/basics/zoonotic-diseases.html
  2. Organisation mondiale de la santé (OMS). (n.d.). Renforcer la sécurité sanitaire mondiale à l’interface homme-animal. https://www.who.int/activities/strengthening-global-health-security-at-the-human-animal-interface
  3. Murray, A. (11 novembre 2020). Coronavirus : Le Danemark secoué par l’abattage de millions de visons. British Broadcasting Company. https://www.bbc.com/news/world-europe-54890229
  4. CDC. (31 août 2021). Résumé de la situation actuelle de la grippe aviaire.
    https://www.cdc.gov/flu/avianflu/avian-flu-summary.htm
  5. Organisation mondiale de la santé animale. (n.d.). Grippe aviaire.
    https://www.woah.org/en/disease/avian-influenza/
  6. CDC. CDC NCEZID. (2020). Priorisation des zoonoses dans le cadre du programme Une Seule Santé (OHZDP). https://www.cdc.gov/onehealth/what-we-do/zoonotic-disease-prioritization/index.html
  7. OMS. (n.d.).  communication des risques et engagement communautaires  (CREC). https://www.who.int/emergencies/risk-communications
  8. WHO Institutional Repository for Information Sharing.  (‎2018)‎. Règulation sanitaire internationale : évaluation extérieure conjointe volontaire : guide de mise en oeuvre dans les pays. OMS. https://apps.who.int/iris/handle/10665/273004.
  9. The Health Communication Capacity Collaborative. (2017). L’hélice d’urgence CCSC : un cadre pour renforcer les programmes d’urgence de santé publique avec la communication pour le changement sociale et d comportement. Centre des programmes de communication Johns Hopkins. https://healthcommcapacity.org/wp-content/uploads/2017/02/The-SBCC-Emergency-Helix5-ksm.pdf

Si vous souhaitez ajouter une ressource à ce sujet d’actualité, veuillez remplir ce formulaire ou nous contacter.

RESOURCES

Tools

Examples